*****

La beauté échappe aux modes passagères

lundi 18 mai 2009

Mais où va-t-on?

A ALICE...






Le Monde2, le supplément culturel de Le Monde, publie cette semaine un excellent article sur l'avenir de la mode, (et plusieurs autres: Inde, Guadeloupe, Religion, Archives photographiques des débuts du MONDE...etc).




Avec la complicité d'Olivier Saillard (Chargé de la programmation du musée de la Mode et du Textile, Paris), de Jean-Jacques Picard (Consultant mode auprès des marques de Luxe) et de bien d'autres acteurs de la mode, la journaliste tente de répondre avec pragmatisme à cette question : Quel est l'avenir de la mode?






Le constat est cuisant: depuis quelques temps la mode stagnerait, les défilés seraient trop nombreux, les talents peineraient à pointer le bout de leurs aiguilles, et un futurisme même assumé ne saurait insufler à la rue l'élan vers l'avenir...



Le décalage entre les véritables protagonistes de tendances et la manière dont les passants se vêtissent fait figure de gouffre, l'indépendance des uns par rapport aux autres est une illusion: les annonceurs font les magazines, tandis que les magazines valorisent les marques. Création, Communication, Médiatisation, Commercialisation: Cercle vicieux. Quel est alors le sens de ce charivari?



The Sartorialist, Garance Doré, Café Mode... sont les navires amiraux de la blogosphère. Certes, ils montrent les gens tels qu'ils sont, leur style fondu dans une attitude, mais qui voit-on? Sans doute une minorité, de la mode pour la plupart, dans les grandes capitales culturelles toujours. (Pour consulter les blog plus haut cités, rendez vous en bas de page et cliquez sur le lien qui vous intéresse).



Garance Doré and Scott, by http://unknownhipster.com/,
alias Jean-Philippe Delhomme.



La mode a cependant toujours été le sanctuaire réservé d'un petit nombre ("La mode domine les provinciales, mais les parisiennes dominent la mode" Jean-Jacques Rousseau), qu'un grand nombre tente de plagier, non sans mal. Pour qui est donc faite la mode?


Où va la mode? Ou plutôt, où devrait-elle aller?




Vers la création pure, car la mode est un art et l'art est une mode. Haute Couture, futurisme prennent alors tout leur sens, ils deviennent les concepteurs d'un nouvel élan avant vulgarisation.



Vers un équilibre entre création et marketing, pour que le PAP reste une manière de s'habiller de qualité, tout en justesse.



Et, vers une mode indépendante, faite de heurts (car le conflit entraine souvent un nouveau jugement), de pensée, d'exclusivité dans la moyenne gamme (qui se cantonne à une version massive et indistincte du vêtement), de MODE?









Qu'en pensez-vous?


J'aimerais finalement connaitre votre avis à ce sujet, qui concerne toutes les personnes que la mode intéresse. N'hésitez donc pas à me faire part de votre opinion en commentant cet "article".






Post-Scriptum: L'article du Monde2 n'est pas disponible en ligne mais en kiosque jusqu'au prochain vendredi (22 Mai), allez-y sans tarder, il n'y en aura pas pour tout Le Monde!

8 commentaires:

Martin Auroyer a dit…

J'aime beaucoup tes articles . je les trouve réflechis et trés interessant .
Tu as quel age ?

Le poison de la mode tue a dit…

Merci,
"Je donne mon avis non comme bon mais comme mien."
Montaigne

et

"L'âge auquel on partage tout est généralement l'âge où on n'a rien."
Alphonse Karr

Anonyme a dit…

Moi aussi j'adore, l'anonymat à la Maison Martin Margiela!

Café Mode a dit…

J'aurais le plus grand mal à répondre à cette terrible question que je me pose moi-même tous les jours, mais merci de l'avoir posée :)
Deux choses en tout cas: personnellement je ne vois pas du tout la mode comme un art. Comme le dit Pierre Bergé, elle est faite par des artistes, mais ça n'en fait pas un art pour autant: le but de la mode, c'est de vendre, et c'est pour ça qu'elle me plait, pour cette finalité tangible. Un vêtement qui reste sur un cintre n'est pas un bon vêtement car il ne suscite pas le désir.

L'autre point que j'ajouterai à ta réflexion, c'est la suprématie de la fast fashion aujourd'hui... et sûrement encore pour un bout de temps. Les vrais gagnants, ce sont eux. Si demain on m'enlève Zara, je serai bien plus malheureuse que si on m'enlève Chanel. Le problème étant que le premier s'inspire parfois du second... Ce que je me demande donc en ce moment, c'est comment les vrais créateurs pourraient se rapproprier leurs idées sans que moi, consommatrice lambda aux moyens limités, j'en souffre trop. Bref, vaste débat.
Je découvre ton blog, merci pour ton commentaire chez moi, je reviendrai!

Le poison de la mode tue a dit…

Même si cette fameuse question suscite bien des interrogations, je suis heureux de constater que vous vous soyez posé la question, Vraiment, Attentivement. Je serais ravi de vous accueillir de nouveau ici!

.... a dit…

Je me suis posée la meme question il ya pas longtemps!
Mais moi, c'est plus par rapport à la creation car La renaissance en a donnée une, les années 10, 30, 40, 50....90 aussi puis debut des années 2000!
Mais depuis quelques saisons, la mode pour moi n'anticipe plus!
Elle est plus terre à terre!
Dans quelques années, s'inspirera-t-on des années 2000 comme on s'inspire des 80's?Ya-t-il vraiment un style 2000 surtout qu'avec la democratisation, la surproduction, la sur consommation, on melange un peu tout!!!


Sinon, je pense que la mode est un art!
C'est un art de se renouveler tout les 6 mois ou 3 mois(HC, Pre-fall, Croisière)!C'est un art de pouvoir habiller toutes les femmes! C'est un art de créer des vêtements désirables!

Bref, pour moi, l'avenir de la mode est.....inconnu car elle nous surprend toujours!

Le poison de la mode tue a dit…

La mode c'est comme tous les domaines artistiques, il faut que le temps fasse son oeuvre, pour qu'il retienne les quelques heures qui valent des siècles d'histoire!

La mode est-elle un art: sujet d'un autre article probablement! Je dois dire que c'est une question qui me bloque, mais je n'hésite pas quant au OUI,la mode est un art, car elle nécessite suffisamment de réflexion, de création pour qu'on la qualifie d'art. Et si la mode n'est pas un art, qu'est-ce donc?
Je ne vois pas d'autre solution, le lexique impose à la mode d'être un art!

Anonyme a dit…

La mode, même si c'est aussi la rue qui l'influence et qui la porte, ce sont les défilés qui l'alimente: autant attendre les défilés et on verra bien ce que ça donne?

Followers